• +216 74 200 416
  • formationexperts@gmail.com
2

Pilotage et contrôle de gestion

75,000 TND

Résumé :

Le concept de pilotage de gestion est plus vaste que le contrôle mais il l'intègre. De même que le contrôle ne peut s'exercer efficacement et préserver son efficacité que s'il fait l'objet d'un pilotage efficace. Dans ce sens, le pilotage est un élément du contrôle interne dans la cube des cinq éléments de contrôle interne du cadre COSO (Environnement de contrôle - Évaluation des risques - Activités de contrôle - Information et communication et Pilotage).

De même, le principe du pilotage s'applique aux activités de pilotage elles-mêmes. Ainsi, les activités de pilotage doivent elles-mêmes être pilotées pour maintenir et améliorer leur efficacité.

Devant la complexification des problèmes à résoudre, la gestion des entreprises fait de plus en plus appel au travail en équipe et à l'intelligence collective. La performance de l'intelligence collective est supérieure à l'intelligence individuelle qui, tout en restant nécessaire, s'avère souvent moins productive que l'intelligence collective. Il est en effet établi qu'aucun de nous n'est aussi intelligent de nous tous.

La direction et le management des entreprises se font de plus en plus complexes en raison des incertitudes de l'environnement, des changements imprévisibles, de la pression de la concurrence, des contraintes réglementaires et de la brutalité du marché. Dans ce contexte, l'efficacité du pilotage aussi bien au niveau de la direction générale qu'aux différents niveaux hiérarchiques de l'entreprise constitue un véritable gage de réussite.

Pour être effectif et efficace, le pilotage doit s'intégrer en culture de l'entreprise allant du haut (tone at the top) vers les différents niveaux de responsabilité, de sorte que l'entreprise soit soumise à un pilotage collectif s'exerçant aux différents niveaux hiérarchiques. Plus le pilotage aux différents niveaux hiérarchiques fonctionne de façon efficace, plus le pilotage courant par la haute direction est allégé et plus cela dégage du temps pour qu'elle se consacre au développement et à l'innovation. Aussi, le concept de compétence collective de pilotage va-t-il dans le sens d'un adage important de la culture arabo-musulmane qui signifie : «chacun de vous est pilote dans son domaine et chaque pilote est responsable de son domaine»

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE : LE PILOTAGE DANS L’ENTREPRISE

Chapitre 1- Définition du pilotage

Chapitre 2- À qui incombe la responsabilité du pilotage dans l'entreprise ?

Chapitre 3- Rôle et importance d’un pilotage efficace

Chapitre 4- Concepts liés à la performance du pilotage

Chapitre 5- Les domaines de pilotage dans l'entreprise

Chapitre 6- Le contrôle de gestion, outil de pilotage

Chapitre 7- Le pilotage au service de l'entreprise intelligente

DEUXIÈME PARTIE : PILOTAGE CONTINU DU RÉSULTAT ET DES PERFORMANCES

Chapitre 1- Formule de production des résultats de l’entreprise

Chapitre 2- Le seuil de rentabilité

Chapitre 3- Mesure de la rentabilité des produits

Chapitre 4- Le pilotage de la productivité du travail

TROISIÈME PARTIE : ACTIONS SUR LES COMPOSANTES DU RÉSULTAT

Chapitre 1- Le pouvoir de négociation de l’entreprise

Chapitre 2- Actions visant à augmenter la marge sur consommation directe

Chapitre 3- Maîtrise des coûts et actions sur le coût global des structures

Chapitre 4- Que faire des économies de coûts et charges et des gains de productivité

QUATRIÈME PARTIE : LE PILOTAGE PAR LA TRÉSORERIE

Chapitre 1- Piloter le cycle de réalisation de l’encaisse

Chapitre 2- Pilotage de la trésorerie

Chapitre 3- Piloter le besoin en fonds de roulement

CINQUIÈME PARTIE : LE PILOTAGE PAR LA COMPTABILITÉ FINANCIÈRE

Chapitre 1- La comptabilité, instrument de pilotage

Chapitre 2- Le fast close

Chapitre 3- La comptabilité, dernière ligne    de défense du contrôle

CONCLUSION GÉNÉRALE